COLOMBIE - Au diable les préjugés !

On le sait peu en France, mais cela fait 15 ans que la Colombie est en croissance. C'est la seconde économie d'Amérique du Sud. Suivez l'équipe du W Project pour savoir comment sont accueillis les Français qui viennent entreprendre dans ce pays.

Ce qui choque quand on parle de la Colombie en France, ce sont les préjugés qui entourent le pays. Dire qu’il n’y a pas de cocaïne ou de violence serait bien évidemment mentir mais, les choses ont bien changées depuis l’époque des cartels de Cali et de Medellin.

Si certaines zones dans le pays restent déconseillées, cela ne concerne pas que les étrangers, mais toute la population. Le processus de paix n’a en tout cas, jamais été aussi proche d’une résolution, et l’énergie que dépensent les colombiens à se débarrasser de cette mauvaise image est une vraie gageure pour l’avenir. Si les Français ont globalement une image positive dans le monde, le cas de la Colombie est encore à part tant nos compatriotes sont bien perçus dans le pays. Une vraie valeur ajoutée et une réelle image de marque sur laquelle nous pouvons jouer fortement, en particulier dans le domaine professionnel. Les besoins du pays sont ainsi en symbiose avec les savoir-faire français dans de nombreux domaines. Traitements des eaux et déchets, publicité, tourisme, agriculture et agro-industries sont ainsi autant de secteurs où se créent les opportunités.


La Mauvaise Réputation - Le Reportage Colombie... by w-project

Entreprendre en Colombie
Il n’est pas plus difficile de créer son entreprise en Colombie que dans les autres pays d’Amérique du Sud. En effet, les inspirations napoléoniennes de la plupart des pays de la zone, font que le système est assez proche de ce qu’on connait en métropole. Il vous suffira de vous faire accompagner par un avocat, ce qui est également une habitude dans ce secteur géographique, et rien ne viendra freiner votre conquête de ce nouveau marché.

W PROJECT, équipe sociale et solidaire (www.lepetitjournal.com) jeudi 8 octobre 2015
www.wproject.fr



 
Expat & Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui,…

COLOMBIE - Au diable les préjugés !

On le sait peu en France, mais cela fait 15 ans que la Colombie est en croissance. C'est la seconde économie d'Amérique du Sud. Suivez l'équipe du W Project pour savoir comment sont accueillis les…

VIE - Les lauréats du 10ème Grand Prix en Italie

Les professionnels qui opèrent entre la France et l’Italie sont venus très nombreux jeudi 1er octobre au Pavillon de la France à Milan pour assister à la remise du 10ème Grand Prix VIE (Volontariat…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine