PRIX DU RAYONNEMENT FRANÇAIS - La culture française récompensée au Quai d'Orsay

source : Diplomatie.gouv.frLa cérémonie du Grand Prix du rayonnement français s'est déroulé ce mercredi 7 octobre au Quai d'Orsay. C'est en présence de Matthias Fekl, secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur et des Français de l'étranger, représentant Laurent Fabius retenu en déplacement, que les sept lauréats ont été primés. Le Grand prix a été attribué à Julien Lauprêtre secrétaire général du Secours Populaire français à l'occasion des soixante ans de l'institution. À 89 ans, il a été un acteur crucial de la solidarité en portant la voix des plus démunis à travers le monde (notamment en Grèce, au Chili et en Espagne). Le Prix du rayonnement français est né à l'initiative de Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice des Français établis hors de France et membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat. Il récompense chaque année les personnalités qui participent au rayonnement de la France dans différents domaines comme l'économie, la gastronomie ou encore le tourisme.

Lauréats 2015  : 

Prix du rayonnement francophone  : CPCCAF (Conférence Permanente des Chambre Consulaires Africaines et Francophone)
Prix du rayonnement économique  : Gérard Sénac
Prix du rayonnement gastronomique  : Carol Duval-Leroy
Prix du rayonnement touristique  : le restaurant La Tour d'Argent
Prix du rayonnement culturel  : Jean-Michel Willmotte
Prix du rayonnement environnemental  : l'initiative française à but non lucrative Tara Expeditions

Laetitia Limmois (www.lepetitjournal.com), jeudi 8 octobre 2015

CSG-CRDS des non-résidents - Thierry Mariani dénonce une "intolérable ségrégation"

Lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale du 7 octobre 2015, le député des Français de l'étranger, Thierry Mariani a dénoncé "le tour de bonnetot" du gouvernement pour conserver cette imposition condamnée par la Cour de Justice européenne et le Conseil d'Etat, en la transférant vers le Fonds Solidarité Vieillesse (voir notre article). Il a interpellé le gouvernement : "Allez-vous rembourser les contribuables qui ont payé cette taxe ? Quel seront les contribuables qui entreront dans le champ de ce remboursement ? Entendez-vous sérieusement traiter différemment les contribuables en fonction du pays où ils se trouvent? En clair, est-ce que si on habite en Belgique ou au Luxembourg on sera remboursé, alors que si on est en Chine à Singapour ou en Australie et que l'on ramène des contrats pour la France, on ne sera pas remboursé ?"
Christian Eckert, secrétaire d'Etat au budget, a confirmé que la France remboursera les contribuables en fonction de l'arrêt de la Cour européenne. La France appliquera ce remboursement seulement aux Français "affiliés à un régime de sécurité sociale de l'Espace Economique Européen" (UE plus Suisse, Liechtenstein et Norvège).
Sur Twitter, le député a affirmé rester combatif.


MPP (www.lepetitjournal.com) jeudi 8 octobre 2015

En savoir plus : Blog de Thierry Mariani avec vidéo de l'échange
CSG-CRDS des non-résidents - Adresse à François Hollande

 

TÉLÉTHON - Matthias Fekl lance la mobilisation des Français de l'étranger

Matthias FEKL, secrétaire d’Etat en charge du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger présidera ce jeudi 8 octobre à 19h00 au Quai d’Orsay, le lancement officiel de la mobilisation des Français de l’étranger pour le Téléthon 2015.

Pour la troisième année consécutive, les Français qui vivent hors de France pourront ainsi participer à ce moment de solidarité au service du combat contre les maladies rares. Comme en 2013 et 2014, des manifestations et appels aux dons seront organisés à l’étranger les 4 et 5 décembre afin de collecter des fonds au profit de la recherche. L’an dernier, plus de 19 pays, 27 villes sur les 5 continents ont participé, permettant de collecter plus de 270 000 euros.

L’Agence pour l’enseignement français à l‘étranger, la Mission laïque française, la Caisse des Français à l’étranger ainsi que  les associations Français du monde-Adfe, l’Union des Français de l’étranger et Femmexpat  renouvellent leur partenariat pour cette opération.
Communiqué (www.lepetitjournal.com) jeudi 8 octobre 2015

CONTRE LA PEINE DE MORT – Le Quai d’Orsay rend hommage aux avocats en présence de Robert Badinter

A l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, le ministère des Affaires étrangères et développement international se mobilise pour rendre hommage aux avocats, qui jouent un rôle essentiel pour faire progresser la cause de l’abolition et contribuent par leur travail à interroger l’opinion publique pour faire évoluer les mentalités. Le vendredi 9 octobre se tiendra au Quai d’Orsay une cérémonie de remise de prix aux lauréats d’un concours international de plaidoirie, en présence de Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, et de Robert Badinter, ancien garde des Sceaux.

Des concours nationaux ouverts aux jeunes avocats (0-10 ans de pratique) ont été organisés ces derniers mois dans plusieurs pays de l’espace francophone (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, RD Congo, Liban, Maroc, Niger et Tunisie) et complétés par un concours électronique pour le reste du monde.

« Inhumaine, irréparable, jamais à l’abri d’erreurs judiciaires et sans effet dissuasif sur la criminalité, la peine de mort est un échec de la justice, estime dans un communiqué le MAEDI. Avec 140 pays et territoires ayant renoncé en droit ou en fait à la peine de mort au cours des dernières décennies, l’abolition de la peine de mort reste un combat dans lequel la France est pleinement engagée ».
(www.lepetitjournal.com) mercredi 7 octobre 2015

ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – 23e session plénière à Paris

Du 5 au 9 octobre, la 23ème session plénière de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), réunit les 90 conseillères et conseillers représentant les Français hors de France. L’AFE est l’interlocuteur du gouvernement sur la situation des Français établis hors de France et les politiques conduites à leur égard. Les membres de l’AFE travaillent en commissions (6 au maximum).

Consulter l’ordre du jour ici: www.assemblee-afe.fr/IMG/pdf/ordre_du_jour_-_afe_octobre_2015_v4.pdf
MPP (www.lepetitjournal.com) mardi 6 octobre 2015

MÉDIAS - Vers une BBC à la française ?

Un rapport du Sénat recommande la création d’une BBC à la française, regroupant d'ici 2020 l'ensemble des médias audiovisuels publics, qui serait baptisé "France Médias". Estimant que les sociétés de l'audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, Arte, Ina, France 24, RFI) "sont dans une situation difficile" et que "leur modèle économique traverse une grave crise, qui appelle une véritable refondation", les auteurs, André Gattolin (écologiste, Hauts-de-Seine) et Jean-Pierre Leleux (Les Républicains, Alpes-Maritimes), estiment que ce regroupement permettrait de réaliser des économies, via des mutualisations. Le financement de l'audiovisuel public fait en effet de nouveau débat depuis que la nouvelle présidente de France Télévisions Delphine Ernotte a averti que le déficit du groupe pourrait atteindre 50 millions d'euros en 2016, après le refus du gouvernement d'un retour de la publicité après 20 heures et d'une hausse de la redevance.

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la communication, estime que "Cette idée de BBC à la française est une suggestion récurrente. Le modèle présente sans doute des sources d’inspiration pour l’audiovisuel public français. Pour ce qui est d’un éventuel rapprochement, il permettrait peut-être des économies à long terme mais ce type de réforme, qui consisterait finalement à recréer l’ORTF, s’avère extrêmement coûteux à court terme. Je n’y crois pas." La ministre "pousse à la création d’une plateforme numérique commune, qui permettrait de toucher un plus large public et pourrait être source d’économies. Sur le numérique… les médias publics produisent des contenus d’une grande qualité mais il n’y a pas de stratégie d’ensemble."
MPP (www.lepetitjournal.com) lundi 5 octobre

FRANCOPHONIE - Le prix Richelieu récompense une auteure estonienne

Tous les deux ans, le prix littéraire Richelieu de la francophonie récompense un auteur étranger dont le livre a directement été écrit en français. Le 31 août dernier, c'est l'Estonienne Katrina Kalda qui a été récompensée pour son roman Arithmétique des Dieux. La cérémonie de remise de prix aura lieu le 10 octobre prochain. Le prix littéraire sera remis par la princesse Léa de Belgique à l'occasion du Congrès Richelieu International Europe à Mons, capitale européenne de la culture 2015.

Laetitia Limmois (www.lepetitjournal.com), jeudi 1er octobre 2015

Français de l'étranger
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine