VÉHICULES AVEC CHAUFFEUR – BOOKMYLIMO, une relation ‘win-win’ pour les clients et les partenaires

Depuis 2013, BOOKMYLIMO se fait une place sur le marché de la programmation de véhicule avec chauffeur. Interview de Patrice Arnaud, CEO partner de la société, qui nous explique son business model et ses atouts sur ce marché fortement concurrentiel.

Lepetitjournal.com : Qu’est-ce qui vous distingue d’autres acteurs comme Uber ?

Patrice Arnaud : Avant tout, il faut savoir que le business model de BOOKMYLIMO est complémentaire à celui d’UBER. BOOKMYLIMO ne dispose pas de sa propre flotte. En fait nous faisons appel à des partenaires chauffeurs qui ne sont pas salariés chez nous. Ces derniers inscrivent leurs véhicules sur une plateforme qui leur est dédiée. En fait, nous centralisons l’information afin de mettre en contact les clients et les chauffeurs qui sont présents dans plus de 75 pays. Nous nous adressons essentiellement à une cible BtoB (Business to Business), PME, PMI et agences de voyages.

Ensuite, nous sommes une ombrelle commerciale internationale complémentaire à toutes ces sociétés de VTC locales et qui par définition n’étaient pas auparavant visibles sur d’autres marchés. Chez BOOKMYLIMO, tous les chauffeurs sont certifiés, ils doivent remplir tous les critères législatifs (licences professionnelles, attestation d’assurance, immatriculations des véhicules). De plus, ils font l’objet d’un entretien avant de pouvoir s’inscrire sur la plateforme.


Quel type de service proposez-vous et quels sont vos clients ?

Nous ne sommes pas dans la demande instantanée mais plus dans la programmation. C’est-à-dire que notre clientèle, que ce soit pour des déplacements d’affaires ou de loisirs, réserve à l’avance les services dont elle a besoin. Toutefois, nous savons également gérer des demandes de dernière minute.

Ce qui nous différencie de nos concurrents, c’est que nous sommes capables de fournir un service sur mesure (gestion des transports pour un événements, transports de groupes, transports VIP…) et de proposer des services associés (guides touristiques, gardes du corps, véhicules blindés).

Aujourd’hui, nous travaillons par exemple avec des entreprises qui ont besoin d’un contact unique pour gérer toutes les demandes de transports à l’international (de 1 à 10.000 passagers).

Comment garantissez-vous des prix compétitifs ?

Nous avons un réseau assez dense pour pouvoir mettre en compétition plusieurs partenaires entre eux. Bien évidemment, l’objectif pour les partenaires chauffeurs est de comptabiliser un maximum de courses. Pour cela, ils doivent tenir compte du marché local et ajuster les prix afin de ne pas être au dessus des tarifs locaux. Il ne faut pas oublier que le client choisit le partenaire qu’il souhaite. Et bien souvent ce client est "price-sensitive". Le client est rassuré car il connait à l'avance le montant de la course et il n’y a aucune autre dépense complémentaire.

Que faire en cas d’imprévu ? Le service est-il garanti 24 heures sur 24 ?

En effet, nous garantissons un service 24/7 à nos clients et partenaires. Cela permet de la flexibilité. Par ailleurs, il est en effet possible, en cas d’imprévu d’annuler une réservation au moins 24h avant la prise en charge. En revanche, il est possible de modifier l’heure et la date de la réservation (selon les disponibilités du partenaire chauffeurs). En cas de retard de train ou d’avion, les chauffeurs sont en mesure d’adapter l’heure de prise en charge. Et ce service est bien sûr gratuit pour le client.

Vous êtes présents dans 75 pays, allez-vous continuer votre développement dans le monde ? Y a-t-il un pays particulier où vous souhaitez renforcer votre offre ?

Nous avons un service affiliation en charge du développement de notre réseau de partenaires chauffeurs dans le monde. Ce service a deux missions : augmenter l’offre existante dans les 75 pays et partir à la conquête de nombreux pays.

Par exemple au Brésil, nous avons déjà de nombreux partenaires. Néanmoins, dans le cadre des JO, nos Business Developpers ont pour objectif d’accroître d’avantage notre réseau sur Rio. D’autre part, ce qui influe sur notre stratégie de développement, ce sont les demandes des clients. Les demandes en Australie sont de plus en plus fréquentes. En conséquence, l’équipe affiliation mobilise ses efforts pour recruter des partenaires sur place. Aujourd’hui notre force, c’est que nous sommes capable de nous adapter aux demandes.

Par ailleurs nous bénéficions du rayonnement de nos partenaires chauffeurs, qui communiquent au sein de la communauté des VTC. Ainsi, la majorité de nos nouvelles inscriptions sont dues à la communication positive de nos partenaires. Il faut bien comprendre que nous sommes sur une relation transparente et "win-win".

Propos recueillis par M-P Parlange (www.lepetitjournal.com) lundi 12 octobre 2015

 

CFE – Plus de 35 ans de protection sociale pour les Français de l’étranger

Un sondage montre que les Français de l’étranger sont très attachés à la Sécurité sociale. Les expatriés peuvent choisir de continuer à bénéficier de la protection sociale "à la française" en adhérant à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE). Michel Touverey, son directeur, nous explique son fonctionnement et ses missions.

MARDI EXPAT - L'afterwork des expatriés

Pour la troisième fois, l'évènement Mardi Expat a réuni plus d'une cinquantaine d'anciens et de futurs expatriés autour d'un cocktail. Organisé tous les mois par lepetitjournal.com, c'est l'afterwork à ne pas manquer pour ceux qui souhaitent…

SONDAGE – Les expatriés aiment-ils encore la France ?

Entrepreneurs, expatriés, étudiants, stagiaires… Qui sont les Français de l’étranger ? Restent-ils attachés à la Mère patrie ? Un sondage IPSOS-Banque Transatlantique inédit, dévoilé au Sénat lors du colloque "Les Français à l’étranger, un atout…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine