Vie quotidienne

RÉSEAU - Frenchy, la communauté des Français expatriés

La communauté Frenchy a été lancée mi-septembre pour les Français installés à l'Etranger. Ce nouveau réseau est une plateforme sociale crée par et pour les expatriés. L’objectif ? Le partage d’expériences et de bons tuyaux. 

Ca y est  ! Les expatriés ont maintenant leur réseau social. La communauté Frenchy a été lancée le 14 septembre dernier. Le petit nouveau des réseaux sociaux a pour but de rapprocher les Français vivant dans même un pays, une même région ou une même ville. Ce réseau social est dédié aux expatriés francophones qui souhaitent échanger et partager avant, pendant et après l'expatriation. Son fondateur François Husson explique « J’ai passé une dizaine d’années en expatriation en Afrique, Haïti, Amérique du Sud et Madagascar. Comme beaucoup de personnes qui sont parties travailler à l’étranger, on se rend compte que l’on est seul dans son coin surtout quand il est un peu isolé géographiquement ».

D'un simple clic, il est possible de s'inscrire gratuitement sur la plateforme Frenchy. Tous les membres peuvent communiquer entre eux par le biais de message privés, partager des fichiers, créer des évènements ou des groupes basés sur les pays, les villes ou les intérêts. Il y est aussi possible de poster des petites annonces de tous types, proposer ou chercher un emploi. Accessible dans le monde entier, le Frenchy veut être la toile qui relie tous (ou presque) les expatriés francophones de l'international.  

Objectifs d’ici un an 

« On peut raisonnablement espérer, avec du travail et de la persévérance, 5.000 à 10.000 inscrits dans une année. Mais on ira « marche après marche », 100 personnes, puis 1000, puis 2500 » explique le créateur du site, François Husson. En attendant, le site voit grimper petit à petit son nombre de membres. Avec un logo qui s'apparente au réseau social le plus connu et le plus influent à l'heure actuelle, le site Frenchy semble être bien parti pour se faire connaître auprès des Français de l'Etranger. Comme toutes les start-up, la levée de fond serait une option intéressante mais François Husson prend son temps. « Comme beaucoup de créateurs, l’appel au crowdfunding, ou une levée de fond est intéressant. Mais avant cela, je souhaite atteindre les objectifs en nombre d’utilisateurs ». Sur le moyen terme, une application devrait être mise en place sur smartphone afin d'être connecté à tout moment.

Laetitia Limmois (www.lepetitjournal.com), vendredi 1er octobre 2015

www.frenchy.community

 

CFE – Plus de 35 ans de protection sociale pour les Français de l’étranger

Un sondage montre que les Français de l’étranger sont très attachés à la Sécurité sociale. Les expatriés peuvent choisir de continuer à bénéficier de la protection sociale "à la française" en adhérant à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE). Michel Touverey, son directeur, nous explique son fonctionnement et ses missions.

MARDI EXPAT - L'afterwork des expatriés

Pour la troisième fois, l'évènement Mardi Expat a réuni plus d'une cinquantaine d'anciens et de futurs expatriés autour d'un cocktail. Organisé tous les mois par lepetitjournal.com, c'est l'afterwork à ne pas manquer pour ceux qui souhaitent…

SONDAGE – Les expatriés aiment-ils encore la France ?

Entrepreneurs, expatriés, étudiants, stagiaires… Qui sont les Français de l’étranger ? Restent-ils attachés à la Mère patrie ? Un sondage IPSOS-Banque Transatlantique inédit, dévoilé au Sénat lors du colloque "Les Français à l’étranger, un atout…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine