Francfort

COIN DES ENFANTS – La magie d’une sortie au théâtre

Difficile de dire ce qui est le plus passionnant à observer au théâtre pour enfants : le jeu des acteurs ou la réaction des jeunes spectateurs ? Tournée (non exhaustive) des scènes jeunesse de Francfort

″Das grosse Buch″ soit le grand livre au ″Theaterhaus″
(Photo Katrin Schander)

Aller voir un spectacle vivant avec des spectateurs qui le sont tout autant, c’est une expérience formidable. Aventure, rigolade et émotion sont souvent au rendez-vous, et pas seulement sur la scène. Même si à Francfort il n’y aura pas forcément la salle rococo, le lourd rideau rouge et les traditionnels trois coups, l’enfant doit s’approprier les codes particuliers d’un endroit qui peut au premier abord, impressionner. Il lui faut apprivoiser l’obscurité, écouter calmement et dans le cas idéal, applaudir frénétiquement.

Réclamer un théâtre jeune public à Francfort

Un mouvement se dessine à Francfort pour réclamer un théâtre jeune public : après l’intendant de Schauspiel Oliver Reese et l’ancien conseiller municipal de la culture Hilmar Hoffmann, même l’actuel maire Peter Feldmann a fait des déclarations en ce sens. Une initiative louable, même si l’offre de théâtre pour enfants est déjà abondante, variée et de qualité à Francfort ; il y en a véritablement pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

″Drei Könige″ soittroisrois par la compagnie ″Grüne Soße ″
(Photo grüne Soße Theater)

Commençons par une institution sans doute trop peu connue alors qu’elle réalise un travail de grande qualité : le ″Theaterhaus″ de Francfort est un lieu réservé aux enfants et aux jeunes. La programmation d’octobre inclut des pièces pour les plus jeunes (″Nurein Hui″, à partir de un an), les moyens (″Dreierstehtkopf″, à partir de quatre ans) et les plus grands (″Das grosse Buch″, à partir de six ans). Outre les spectacles montés par la troupe du ″Theaterhaus″, on peut voir ici d’autres compagnies francfortoises de qualité comme par exemple le très chouette ″grüneSoße-Theater″. Comme il est subventionné par les villes, le prix des billets reste démocratique (entre 5 et 13 €), il y a un petit café sympa et des salles de différentes tailles selon les spectacles proposés. À découvrir donc.

Se défouler sur l’une des aires de jeu du Palmengarten après le spectacle

Plus cher (à partir de 13,55 € le billet), mais mieux situé – dans l’écrin de verdure du Palmengarten, le ″Papageno Theater″ revisite les classiques en les agrémentant de musique classique elle aussi. Actuellement à l’affiche : ″Pinocchio″, ″Die kleine Hexe″, ″Emil und die Detektive″ mais aussi ″Nussknacker″ et ″Die Schneekönigin″. La qualité est généralement très bonne, et l’on peut, après être resté sagement assis pendant le spectacle, se défouler sur l’une des aires de jeux du Palmengarten.

Vous voulez aller au théâtre dans votre quartier ? C’est possible, grâce au programme des ″Frankfurter Flöhe″ (les puces de Francfort) qui invitent des compagnies de théâtre dans des salles communales et paroissiales. La qualité varie selon les troupes - issues de l’ensemble de l’Allemagne -, par contre les prix sont imbattables : les enfants paient 2€, les adultes 4€. La brochure avec le programme jusque décembre est téléchargeable ici et elle contient également des ciné-clubs jeunesse ou des activités pour enfants proposées par les musées de Francfort. Un must donc pour les enfants culturellement actifs.

Idéalement situé dans le Palmengarten : le théâtre Papageno
(Photo DP lepetitjournal.com/francfort)

Enfin, les théâtres pour adultes proposent de temps en temps des spectacles pour les familles, surtout pendant la période de l’Avent. C’est ainsi que Schauspiel Frankfurt reprend sa mise en scène de ″Krabat″ (d’après le roman d’Otfried Preußler) à partir de la mi-novembre. Là, les enfants (à partir de 10 ans) et leurs parents ont droit à une scène gigantesque et à un spectacle qui ne lésine pas sur les effets spéciaux, mais les prix sont plus élevés (entre 6 et 19 €).

″Maman, quand c’est fini ?″

Un dernier conseil avant de réserver vos billets : veillez à respecter l’âge indiqué par les programmateurs car les enfants peuvent être bon public, mais également très francs. S’ils ne sont pas captivés par l’histoire, ils n'hésiteront pas à bailler, faire leurs commentaires ou demander toutes les cinq minutes quand le spectacle se termine. Ce serait dommage qu’en raison d’un spectacle inadapté, le drame se déroule dans la salle et non sur les planches. Par contre, quelle joie de voir des enfants entrer dans l’histoire racontée pour la vivre, n’hésitant parfois pas à intervenir à haute voix (pas de souci, les acteurs ont l’habitude)… Le jeune public reste la meilleure preuve que la magie du théâtre existe, à Francfort comme partout ailleurs.

Dominique Petre, (www.lepetijournal.com/francfort), jeudi 8 octobre 2015

Suivez-nous sur facebook



 
Francfort

RECETTE - Spunde quoi ? Spundekäs!

Sous ce drôle de nom se cache une spécialité fromagère bien connue à Mayence. Originaire de la Hesse Rhénane, le Spundekäs tiendrait son nom de…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine