Francfort

EXPATRIATION-ALLEMAGNE - Intégration post V.I.E en Allemagne. Comment bien se préparer ?

Ce mois-ci, Expatriation-Allemagne s’adresse aux V.I.E (Volontariat International en Entreprise) et propose, dans le cadre de son partenariat avec lepetitjournal.com/francfort et pour ce septième volet de rubrique, son aide à ceux qui démarrent un contrat local en Allemagne afin de faciliter leurs démarches et intégration.

(Photo Fotolia)

Marine de Francfort-sur-le-Main, Allemagne, en fin de V.I.E en 2013, témoigne :

"Je suis très contente d’avoir pu bénéficier de conseils par l’association. J’étais un peu perdue dans le domaine financier face au système allemand à la fin de mon V.I.E et j’ai pu m’assurer pour la santé et connaître le système de retraite allemand.

J’ai surtout récupéré beaucoup d’argent grâce à l’aide apportée pour l’optimisation fiscale. Le tout en langue française, avec un conseiller abordable et sympathique. À recommander vivement à tous les V.I.E qui débutent un contrat allemand !"

Un V.I.E en Allemagne se conclut souvent par une embauche au terme du contrat. Les employeurs allemands, en manque de main d’œuvre qualifiée, apprécient particulièrement les jeunes actifs de l’Hexagone pouvant, quant à eux, prétendre à des salaires plus élevés et bénéficier d’une qualité de vie supérieure outre-Rhin.

Le Volontariat International en Entreprise présente de nombreux avantages pour une personne débutant dans la vie active. Cependant, le passage d’un contrat V.I.E à un contrat local allemand est un véritable chamboulement au niveau administratif fiscal et social. Il est important de s’informer des démarches à suivre.

Notre association a préparé pour vous un calendrier des étapes à suivre afin d’éviter les erreurs et être bien préparé.

3 mois avant la fin du V.I.E

On vous propose un contrat local après votre V.I.E, félicitations ! N’oubliez cependant pas de négocier votre contrat et de vous renseigner sur les salaires pratiqués en Allemagne.

Erreurs à ne pas commettre :
Ne vous contentez pas de vous baser sur le montant du salaire brut. La différence entre la valeur du salaire brut et net est bien plus grande qu’en France.

Ne basez pas non plus vos prétentions salariales sur votre revenu perçu durant votre V.I.E. Revoyez-les à la hausse. Un V.I.E vous permet de bénéficier d’une protection sociale nettement supérieure à un contrat local. Comptez 5% de votre salaire net pour vous munir d’assurances dignes de ce nom (responsabilité civile, complémentaire santé…).

1 mois avant la fin du V.I.E

(Photo Fotolia)

Si ce n’est pas déjà fait, ouvrez un compte courant en Allemagne. Il vous sera utile voire nécessaire dans de nombreuses démarches.

Contactez votre Finanzamt afin d’obtenir une attestation pour l’imposition à la source (Bescheinigung zum Lohnsteuerabzug).

Il est temps de vous occuper de votre couverture santé. Faire son choix au dernier moment est bien souvent synonyme de stress. Il existe 132 caisses de santé publique en Allemagne. Bien que les prestations de base soient prises en charge de la manière, on peut néanmoins observer certaines nuances d’une caisse à une autre. Prenez le temps de comparer les tarifs et la couverture des soins. Si votre revenu annuel net excède 49.500€, vous pouvez conserver une assurance privée en France ou en Allemagne.(Expatriation-Allemagne peut vous aider à faire le bon choix d'assurance santé).

Début du nouveau contrat

Vous ne bénéficiez plus de vos assurances V.I.E : responsabilité civile, couverture invalidité, indemnisation en cas d’arrêt de travail, complémentaire santé… Pensez à souscrire à des assurances adaptées.

Si vous possédez un véhicule, faites-le immatriculer et assurer en Allemagne.

Il est également temps de commencer à épargner. Vous ne pouvez pas prétendre à une indemnité chômage avant 12 mois d’activité professionnelle en Allemagne. Il serait donc avisé de se munir d’une réserve en cas d’imprévu.

Fin de la période d’essai

Vous pouvez enfin souffler et commencer à planifier sur le long terme et notamment la retraite.* Des solutions vous permettant de bénéficier d’avantages fiscaux existent.

Année N+1

Il est temps de faire votre déclaration de revenus. Le document remis par "Business France" en fin de mission vous permettra d’effectuer les bonnes démarches l’année du changement de votre contrat et ainsi récupérer plusieurs milliers d’euros en établissant votre déclaration.

Notre association a aidé de nombreuses personnes à la fin de leur V.I.E. Économisez du temps et de l’argent en bénéficiant de notre réseau de professionnels.

Article à relire
*Le régime général de retraite en France et en Allemagne

Pour en savoir plus, contactez Expatriation Allemagne. Nos conseillers pourront répondre à vos questions.

Mercredi 20 mai 2015

Association Expatriation Allemagne
FRANCFORT-MUNICH-STUTTGART
Weinstrasse 20
60435 Frankfurt-am-Main
U-Bahn 5 - Sigmund-Freud-Strasse
Tel.: +49 (0) 69 / 36 60 53 94
secretariat(at)expatriation-allemagne.com

 
Francfort

RECETTE - Spunde quoi ? Spundekäs!

Sous ce drôle de nom se cache une spécialité fromagère bien connue à Mayence. Originaire de la Hesse Rhénane, le Spundekäs tiendrait son nom de…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine