Ho Chi Minh Ville

PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE – Un accord trouvé pour les 12 pays du TPP

Les 12 pays membres du partenariat transpacifique (TPP) sont parvenus à un accord à Atlanta (Etats-Unis) le 5 octobre 2015. Il s’agit des Etats-Unis, de l’Australie, du Japon, du Mexique, du Canada, du Pérou, du Chili, de la Malaisie, de Brunei, de Singapour, de la Nouvelle-Zélande et du Vietnam. 

Plusieurs questions épineuses, parmi lesquelles le rôle des syndicats et la durée des monopoles pharmaceutiques, restaient jusqu’alors en suspens. Si un accord a été trouvé, le texte doit encore être traduit dans les langues des douze pays concernés et sa ratification autorisée par les parlements nationaux.

Au Vietnam, cette ratification dépendra directement des résultats du Congrès du Parti début 2016 et de l’équipe dirigeante qui en ressortira. Les commentateurs vietnamiens s’accordent à dire que les conséquences en termes de croissance économique, pour un pays en développement qui cherche de nouveaux débouchés, ne peuvent être que positives.

Selon ce qu’a déclaré le ministre vietnamien du commerce et de l’industrie en conférence de presse, la suppression des droits de douane pourrait permettre par exemple au Vietnam d’exporter quelque 55 Md USD de textiles vers les Etats-Unis à l’horizon 2025.

L’autre effet, mécanique, qu’aurait le TPP sur l’économie vietnamienne, serait de rééquilibrer la balance commerciale entre le Vietnam et la Chine. Le Vietnam, très dépendant de son puissant voisin septentrional pour les produits manufacturés, accuse à ce jour un très large déficit commercial.

Néanmoins, le TPP pourrait avoir des répercussions sociales moins réjouissantes. L’un des avantages comparatifs du Vietnam est un coût de la main d’œuvre peu élevé, ce qui attire les investisseurs étrangers. Les conditions de travail et les salaires des ouvriers vietnamiens, et tout particulièrement de ceux du secteur du textile, n’auront guère de chances de s’améliorer si cette incitation à l’exportation se concrétise.

 

Service de presse du Consulat général de France (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 13 Octobre 2015

 
Ho Chi Minh Ville

VOYAGE – Top 5 des destinations à ne pas manquer depuis Ho Chi Minh-Ville (publi-info)

A seulement quelques heures d’avion des plus belles destinations d’Asie, vous avez l’embarras du choix mais ne savez où partir. Votre belle-famille vous rend visite pour Noel ? En panne d’inspiration pour le Têt ? Expatriés de longue date ou nouveaux venus, Shanti Travel, agence de voyage locale spécialiste de l’Asie, pense à vous et vous conseille les destinations à ne pas manquer cette année !

EVENEMENT – Balade en France 2015

(Publi-communiqué) La 6ème édition de « Balade en France » aura lieu les 23 et 24 Octobre à l’Hôtel Equatorial d’Ho Chi Minh-Ville. Cette année…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine