Ho Chi Minh Ville

EXPATRIATION – 10 raisons de s’expatrier au Vietnam

Vous qui nous lisez à des milliers de kilomètres d’ici, si vous traînez sur ces pages, c’est que vous caressez l’idée de vous expatrier dans le coin. Vous vous posez des questions, vous hésitez… Voici 10 bonnes raisons de cesser de tergiverser et de prendre l’avion pour venir nous rejoindre !

Le climat

Qui n’a jamais rêvé de vivre sous les tropiques ? Situé entre le Tropique du Cancer et l’Equateur, le Vietnam connaît un climat subtropical composé de deux saisons : la saison sèche et la saison des pluies. L’écart de températures est plus marqué au Nord qu’au Sud. La saison humide donne parfois lieu à des scènes abracadabrantes de scooters à moitié submergés fendant les flots, mais généralement, il pleut une fois par jour, pendant une heure ou deux, souvent au même moment. Il suffit de prévoir le coup ! Le reste du temps, le soleil brille, et y a pas à dire, ça change du climat européen et on adore, contrairement aux vietnamiennes qui se couvrent de la tête aux pieds pour s’en protéger.

La gastronomie

Qui dit climat tropical dit abondance de fruits multicolores et parfumés, aux formes parfois évocatrices et surprenantes, comme le magnifique fruit du dragon, ou l’odorant durian. La cuisine vietnamienne est réputée pour son raffinement, notamment en matière d’assaisonnement. En rue, vous mangerez pour trois fois rien un délicieux pho, un banh mi, une grillade, un plat de riz et de légumes, des fruits de mer ou des beignets. Toutes les cuisines du monde sont également représentées dans les quartiers d’expats, à des prix plus élevés, mais toujours très raisonnables.

Les vietnamiens

Imaginez-vous dans un bus, la mère assise devant vous se retourne pour vous proposer de partager les fruits qu’elle vient d’acheter. Ou dans la rue, un homme âgé vous interpelle pour vous prévenir que le garde-boue de votre scooter se détache et s’accroupit pour vous aider à le remettre en place. Ou encore au restaurant, les serveuses qui s’occupent de vos insupportables marmots avec une patience d’ange. Au zoo, c’est vous l’attraction : attendez-vous à être pris en photo, surtout si vous avez des enfants. Et partout, de grands sourires lumineux et une gentillesse naturelle.

Le dépaysement

Autre climat, autre mentalité, autres saveurs, il y a un mélange de modernité et de tradition qui donne tout son charme au Vietnam. Vous verrez de magnifiques buildings tenter de concurrencer la skyline de Singapour à côté de splendides villas coloniales et de taudis en tôle ondulée. Dans les rues, les SUV se fraient un passage entre les scooters aux chargements improbables, tandis que des vietnamiens coiffés du traditionnel chapeau conique poussent leurs échoppes ambulantes ou pédalent sur d’antiques vélos pour ramasser les déchets recyclables. Le tout dans une joyeuse cacophonie de klaxons et de conversations animées dans cette langue tonale qui se chante plus qu’elle ne se parle.

Le niveau de vie

Le Vietnam est un pays émergent en pleine croissance. De ce fait, pour un occidental, il ne faut pas grand-chose pour y vivre confortablement. On mange dans la rue pour 1 à 2€, dans un restaurant d’expat pour 15 à 50€ par personne (pour les restaurants les plus haut de gamme), on se loge dans une chambre pour 100€/mois ou dans une villa grand luxe avec piscine à 4000€/mois avec un éventail de choix entre les deux, on voyage en avion pour 50€ dans les environs, on loue un scooter pour 40€/mois et on s’en sort largement avec 4€/mois de téléphonie, 3G incluse. En plus, il y a du wifi gratuit partout !

La position géographique

En plein cœur de l’Asie du Sud-Est, le Vietnam est niché au creux d’une région particulièrement riche en destinations de rêves : Thaïlande, Cambodge, Laos, Myanmar, Indonésie… Ces endroits idylliques qui semblaient inaccessibles sont ici à portée de main, tant en nombre d’heures de vol qu’en termes de prix. Au lieu d’économiser toute l’année pour vous offrir une semaine à Phuket, vous irez en week-end, une fois que vous aurez épuisé les milles merveilles à visiter au Vietnam même : Hoi An, Hue, Hanoi, La Baie d’Halong, Phu Quoc, Mui Ne, Dalat, Nhinh Binh…

L’esprit d’entreprendre

Il règne au Vietnam, et plus particulièrement à Ho Chi Minh-Ville, une atmosphère bouillonnante d’idées créatives et d’initiatives. Chacun se découvre des opportunités et développe ses talents librement : stylisme et accessoires de mode, gastronomie et produits de bouche, commerce, bien-être, enseignement, développement personnel, architecture, arts… On a parfois l’impression qu’il suffit d’être ouvert, attentif et curieux pour trouver sa voie, et ça semble plus facile ici.

La communauté d’expats

A en croire les dires des expats en série, ceux qui n’en sont pas à leur première expatriation, il semblerait que l’ambiance de la communauté d’expats soit différente, ici à Ho Chi Minh-Ville. Les relations se nouent facilement, sont plus naturelles et détendues, on dirait presque plus amicales.

La sécurité

Cette région du monde est probablement l’une des plus stables et les risques de conflits sont quasi nuls. Cependant, si vous vous décidez un jour à venir vivre ici, vous entendrez certainement des histoires (réelles) de cambriolages et de vols à l’arrachée. Mais ce sont des choses qui arrivent partout, même là où vous vivez actuellement. Et dans l’ensemble, vu le nombre d’uniformes qui grouillent partout dans les rues, on se sent en sécurité (même si on n’est pas à l’abri d’un brin de corruption).

Le niveau d’éducation

Si vous avez des enfants, c’est probablement l’une des questions qui vous turlupinent, mais soyez rassuré : Ho Chi Minh-Ville regorge d’écoles internationales de toutes les nationalités, généralement d’un très bon niveau. Si l’enseignement francophone reste le plus accessible financièrement parlant, vous aurez le choix entre école européenne, anglaise, américaine, australienne…

 

Cette liste d’arguments en faveur de votre prochaine expatriation au Vietnam n’est certainement pas exhaustive. Cependant, loin de nous l’idée de vous survendre la destination. Il y a aussi des tas de choses agaçantes : une bureaucratie assortie d’une complexité administrative kafkaïenne, la difficulté à obtenir de la constance, la fiabilité toute relative des promesses qui vous sont faites… mais franchement, à nos yeux évidemment tout à fait impartiaux, il ne fait pas l’ombre d’un doute que ce pays en vaut le coup !

 

Marie Cordiez (www.lepetitjournal.com/hochiminhville) 9 Octobre 2015

 
Ho Chi Minh Ville

VOYAGE – Top 5 des destinations à ne pas manquer depuis Ho Chi Minh-Ville (publi-info)

A seulement quelques heures d’avion des plus belles destinations d’Asie, vous avez l’embarras du choix mais ne savez où partir. Votre belle-famille vous rend visite pour Noel ? En panne d’inspiration pour le Têt ? Expatriés de longue date ou nouveaux venus, Shanti Travel, agence de voyage locale spécialiste de l’Asie, pense à vous et vous conseille les destinations à ne pas manquer cette année !

EVENEMENT – Balade en France 2015

(Publi-communiqué) La 6ème édition de « Balade en France » aura lieu les 23 et 24 Octobre à l’Hôtel Equatorial d’Ho Chi Minh-Ville. Cette année…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine