Ho Chi Minh Ville

VERONIQUE RONNE – "Cette année, le lycée français Marguerite Duras assurera l’organisation des championnats de Rugby des écoles françaises d’Asie"

Le lycée français Marguerite Duras de Ho Chi Minh Ville a accueilli en début d'année scolaire une nouvelle proviseur, Mme Véronique Ronne. A cette occasion, l'équipe du lepetitjournal.com a rencontré Mme Ronne qui a accepté de répondre à nos questions sur les challenges du lycée pour cette année à venir et de revenir sur son parcours d'expatriée.

 

Lepetitjournal.com/Hochiminhville : Chère Mme Ronne, Bienvenue au Vietnam. Quels sont vos sentiments sur cette nouvelle rentrée des classes ? au Vietnam ? Au lycée français Marguerite Duras (LFMD) ?

Véronique Ronne : Tout d'abord merci au petitjournal.com de m'ouvrir ses colonnes et pour l'intérêt manifesté.

Je dois vous dire que je suis très heureuse d'arriver parmi vous et de prendre la direction du Lycée Français International Marguerite Duras. Le Vietnam était une destination qui me tentait depuis longtemps. C'est donc avec enthousiasme que j'ai quitté la région bordelaise où j'exerçais depuis trois ans et délaissé ainsi les bords de l'estuaire de la Gironde pour rejoindre ceux du delta du Mékong...

J'avais déjà eu la chance de découvrir Ho Chi Minh Ville au début des années 90 pendant des vacances. Inutile de dire que le changement est frappant et j'ai du mal à retrouver l'ambiance quasi provinciale de l'époque! Mais pas de nostalgie, à Ho Chi Minh Ville aussi les choses avancent et il faut saluer les progrès accomplis dans de nombreux domaines.

En ce qui concerne le Lycée Marguerite Duras, il a franchi à cette rentrée la barre des mille élèves et peut à nouveau s'enorgueillir des excellents résultats enregistrés par ses élèves aux examens nationaux, brevet et baccalauréat. Quand on arrive sur place pour la première fois, on est de suite séduit par le cadre de travail qu'offre l'établissement. Des locaux récents, un réel souci de l'esthétique, des locaux adaptés pour les plus petits mais aussi des espaces pour les plus grands ainsi que des équipements pédagogiques et des installations sportives exceptionnels.

Le jour de la rentrée l'accueil des élèves s'est déroulé dans de bonnes conditions avec des équipes d'enseignants au complet et une équipe de direction renouvelée pour la partie secondaire. Je tiens ici à saluer le travail de mon prédécesseur, Madame Monique Roiné, qui a travaillé sans relâche pour préparer cette rentrée. Merci également à l'Association des parents qui a elle aussi contribué au bon déroulement des opérations et à l'accueil des nouveaux parents et enfants pour qui le changement d'école est très souvent un grand motif de préoccupation.

Sur un pan plus personnel, j'ai apprécié l'ambiance conviviale qui règne dans l'établissement entre adultes et les relations avec les élèves empreintes de respect mutuel et de "courtoisie", même si le mot peut paraître désuet, je tiens malgré tout à souligner cet aspect...


Peut-être est-il encore trop tôt pour en parler mais quelles mesures souhaitez-vous mettre en place dans cette année 2015/2016 ?

Bien sûr il est encore trop tôt pour que j'entre dans le détail des mesures que nous allons mettre en place avec les enseignants dans les années à venir. Pourtant le travail à bel et bien commencé et pour cette année les enseignants ont déjà prévu de beaux projets pour leurs classes avec des activités originales et innovantes pour offrir à leur élèves de nouveaux domaines d'exploration ou des occasions de travailler autrement: concours littéraires, olympiades scientifiques, rencontres avec des artistes, découverte de la culture vietnamienne, compétitions sportives sont déjà au programme dans plusieurs pays d'Asie.

Sans oublier les voyages au Vietnam et en Chine et enfin des spectacles de théâtre et une comédie musicale pour permettre à tous les talents de s'exprimer.
Le dynamisme des équipes s’exprime de multiples façons et nous en aurons un nouvel exemple cette année puisque le lycée Marguerite Duras assurera l’organisation des championnats de Rugby des écoles françaises d’Asie. Une grande fête du sport se prépare pour la fin du mois de janvier et nous aurons le plaisir d’accueillir quelque 160 sportifs qui arriveront des 4 coins du continent asiatique.

Par ailleurs, vous en avez sans doute entendu parler dans les médias français, nous allons préparer cette année la mise en place de la réforme du collège qui entrera en vigueur en septembre 2016 dans l'ensemble des niveaux. C'est un véritable chalenge qui nous attend et les équipes enseignantes sont déjà mobilisées.


Quels sont les obstacles que vous pourriez rencontrer pour les mettre en place?

Quand on arrive quelque part, avant de se lancer dans l’action, il faut chercher à comprendre comment fonctionnent les choses et quelles sont les spécificités locales. Cela permet de s’adapter au cadre, de trouver la bonne stratégie.

Je ne vois donc pas d'obstacle a priori mais plutôt la nécessité d'anticiper, d'organiser et de communiquer pour bien réussir la transition.


Pourriez-vous nous parler de votre parcours d'expatriée?

J'ai commencé mon parcours à l'étranger au début des années 90. J'ai été recrutée à l'époque pour travailler en tant que CPE au Lycée Franco-Japonais de Tokyo. A l'époque c'était une petite structure de 600 élèves, internet faisait timidement ses débuts et Tokyo semblait alors le bout du monde!

Par la suite, ma formation de germaniste m'a valu d'être affectée au Lycée Français de Vienne, ville musée empreinte de tradition puis à Berlin, capitale en plein bouleversement et résolument tournée vers l'avenir et la modernité.


Vous avez travaillé au lycée français de Tokyo, quelles sont les différences que vous avez pu voir entre le lycée de Tokyo et celui de HCMV (sachant que le programme scolaire reste le même) ?

Il est encore trop tôt pour établir des parallèles sans risquer de tomber dans le lieu commun mais je noterai malgré tout un point qui me semble distinguer le Japon du Vietnam: au Japon on aime bien organiser et planifier à l'avance et par exemple dès le jour de la rentrée les écoliers connaissaient précisément leur programme jusqu'au dernier jour de classe. Au Vietnam, j'ai l'impression qu'on est plus dans la spontanéité avec une part d'improvisation qui nous convient assez bien à nous français!


Cela fait un mois et demi que vous avez pris vos fonctions, avez-vous eu des "surprises" ou "situations" particulières dans le LFMD, jusqu'à présent ?

C'est là où le système scolaire français est tout à fait exceptionnel, que vous soyez à Lyon, Marseille, Tokyo ou Niamey, à l'école vous retrouvez tout de suite vos repères: la salle des professeurs est à sa place, le CPE règne sur la Vie Scolaire et la page du site web la plus consultée est celle qui affiche les menus de la cantine!

Je caricature bien sûr mais en principe pour le proviseur, il ne doit pas y avoir de surprise à proprement parler mais comme toujours une phase d'observation pour comprendre les spécificités de l'établissement, de son public et de son environnement pour ensuite établir un contact positif avec l'ensemble des partenaires de l'école et entamer une collaboration fructueuse.


Avez-vous un bon plan sur HCMV ou le Vietnam, que vous pourriez partager avec nos lecteurs ?

Je ne sais pas si c'est vraiment un bon plan mais cela a été ma dernière découverte culinaire, j'ai eu l'occasion de déguster des Ban Xeo ou crêpes vietnamiennes dans un petit restaurant du District 3 (Quán Bánh Xèo 46A - 46A D Dinh Cong Trang). C'est délicieux et l'ambiance du restaurant est très sympathique.

 

Marine Hérisset (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 14 Octobre 2015

 
Ho Chi Minh Ville

VOYAGE – Top 5 des destinations à ne pas manquer depuis Ho Chi Minh-Ville (publi-info)

A seulement quelques heures d’avion des plus belles destinations d’Asie, vous avez l’embarras du choix mais ne savez où partir. Votre belle-famille vous rend visite pour Noel ? En panne d’inspiration pour le Têt ? Expatriés de longue date ou nouveaux venus, Shanti Travel, agence de voyage locale spécialiste de l’Asie, pense à vous et vous conseille les destinations à ne pas manquer cette année !

EVENEMENT – Balade en France 2015

(Publi-communiqué) La 6ème édition de « Balade en France » aura lieu les 23 et 24 Octobre à l’Hôtel Equatorial d’Ho Chi Minh-Ville. Cette année…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine