BNP PARIBAS : Ouvrir un compte à l’étranger, un casse-tête ?

A l’étranger, l’utilisation de votre compte et carte bancaire française pour les dépenses courantes peut s’avérer très onéreuse, en dehors de la zone euro notamment. Sur le long terme, il est recommandé de disposer d’un compte dans votre nouveau pays de résidence.

Selon le pays, ce compte peut être en devise locale ou en devise forte (euro, dollar, livre sterling…). Renseignez-vous toutefois sur les possibilités offertes en fonction de votre destination. Pour protéger leur monnaie locale, certains pays limitent l’ouverture d’un compte en devises. Une tolérance est généralement accordée aux expatriés avec par exemple des comptes en devise locale convertible. Vous pouvez vous renseigner sur les sites des banques locales.

Privilégiez une filiale ou un partenaire de sa banque

En fonction du pays où vous vous expatriez, il peut être prudent de vous renseigner sur la fiabilité et la sécurité financière des établissements bancaires locaux. Si votre banque en France a des filiales dans votre futur pays de résidence, renseignez-vous sur les possibilités offertes pour vous simplifier l’ouverture d’un compte sur place, vous faciliter les transferts de fonds, et vous proposer des moyens de paiement locaux. À défaut, votre banque en France pourra éventuellement vous recommander une banque correspondante locale qui est son partenaire habituel.

Vérifiez avant de partir les documents dont vous aurez besoin pour ouvrir un compte.

Il vous sera généralement demandé une pièce d’identité (passeport, carte nationale d’identité, carte de séjour…) et un justificatif de domicile. Certains pays sont plus exigeants concernant les documents à fournir. Les sites Internet des banques locales sont une bonne source d’information pour vérifier que vous emmenez bien tous les documents nécessaires. Il pourra également vous être demandé une lettre de recommandation d’une banque de bonne renommée. Cette lettre présente votre statut de client auprès d'une banque française et facilitera votre introduction auprès d'une banque étrangère. Pensez à la demander à votre conseiller avant de partir.

Les spécificités locales

Les produits bancaires tout comme leur coût peuvent varier d’un pays à l’autre. Ainsi, contrairement à la France, de nombreux pays facturent des frais de tenue de compte, les retraits aux distributeurs, d'autres rémunèrent les comptes courants.

La facturation et l’utilisation des moyens de paiements varient selon les pays. Dans de nombreux pays (notamment les pays nordiques), les chèques ont pratiquement disparu. On ne vous proposera donc pas de chéquier à l’ouverture de votre compte et les opérations s’effectueront majoritairement par Internet.

Alimentez votre compte

Pour les transferts de sommes importantes, les virements bancaires sont recommandés. En France, et sous réserve de la règlementation relative à la lutte contre le blanchiment, il n’y a pas de restriction sur les mouvements de fonds lorsqu’ils sont effectués par l’intermédiaire des banques. Néanmoins, des obligations déclaratives voire d’obtention d’autorisations préalables peuvent être à votre charge.

>> Facilitez la gestion de vos opérations avec l’offre Monde Expat de BNP Paribas.

En savoir plus 

 
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine