Je m’expatrie, dois-je faire une croix sur ma couverture santé française ?

 Lorsque l’on part à l’étranger, les assurances et assistances souscrites en France pour les biens et les personnes cessent en général de produire effet au terme d’un certain délai. Par exemple, la garantie « assistance aux personnes », incluse dans certains contrats d’assurance (habitation, automobile…) et associée à certaines cartes bancaires, ne joue à l’étranger que pour les séjours inférieurs à 90 jours ou 180 jours selon la carte détenue. Dès lors que votre séjour dépasse cette durée, vous n’êtes plus protégé. 

Protection santé

Pour la couverture complémentaire de vos proches (responsabilité civile, prévoyance, santé, accidents) et de vos biens, votre entreprise peut avoir souscrit des assurances spécifiques complémentaires. Si ce n’est pas le cas, et pour les assurances du quotidien (habitation par exemple), vous pouvez contacter sur place les assureurs locaux.

Vous pouvez également vous adresser en France à des assureurs spécialisés, qui délivrent des contrats spécifiques pour les expatriés (assurance complémentaire santé, assurance décès-invalidité…). Pensez à souscrire une assistance rapatriement : vous pourrez ainsi être rapatrié rapidement, si votre état de santé le nécessite. Si vous partez dans un pays dit « à risque », pensez à vérifier que votre futur pays de résidence est bien couvert par votre prestataire.

 

BON À SAVOIR

Concernant la santé, sachez qu’en tant qu’expatrié ou en contrat local à l’étranger, vous et votre famille ne serez plus couverts par la sécurité sociale Française. Vous pouvez opter pour la Caisse des Français de l’étranger et souscrire à une complémentaire santé ou souscrire à une assurance santé qui remboursera vos frais au 1er euro dépensé, auprès d’assureurs spécialisés.

 

Pour plus d’information, renseignez-vous auprès de votre conseiller
ou sur
MABANQUE.BNPPARIBAS

 

 
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine