CHRISTOPHE ONO-DIT-BIOT – "Je veux transmettre le rayonnement que provoque un livre"

Christophe Ono-dit-Biot, directeur-adjoint du Point, est aussi romancier. Il est venu à Hong Kong présenter son dernier roman, Plonger, lauréat du Grand Prix du roman de l’Académie française et du prix Renaudot des lycéens, également distingué en Chine en 2014 par le Prix du Meilleur livre étranger. Rencontre avec l’un des auteurs français les plus en vue de sa génération.

Christophe Ono-dit-Biot à la librairie Parenthèses, Hong Kong, 15 juillet 2015

Sept ans après Birmane, vous renouez dans votre roman Plonger avec le personnage de César. Pourquoi l’avoir ressuscité ?

César résonne comme un alter ego. Il est apparu pour la première fois dans mon roman Désagrégé, écrit justement à la suite de mon échec à l'agrégation. J'ai fait dire à ce personnage tout ce que je retenais de cette expérience. Il a été ma catharsis, mon moi défoulé, tordu, un alter ego amplifié, déformé. Plutôt que d'entrer en dépression, j'ai écrit, mis en scène ce César qui disait et vivait les choses que je n'aurais pas pu faire.

Le roman est un instrument pour comprendre le réel, le monde tel qu’il est. Alors c'est tout naturellement que César est devenu ce lien avec la réalité, cet autobiographe déformé, ce témoin de mon existence.  Pourtant, dans Plonger, si César se cramponne à mes expériences de vie, je pense être plus proche du personnage de Paz, de sa liberté, de sa propension à dire « non » sans ambages. César est toujours quelqu'un qui n'ose pas faire les choses mais qui est contraint de les faire. Paz ne fait que les choses qu’elle a envie de faire. J’admire mes deux personnages pour tout cela, pour leurs nombreuses contradictions.

Découvrez la suite de l'entretien avec Christophe Ono-dit-Bio en cliquant -> sur notre édition de Hong Kong

 
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine