Istanbul

ATTENTAT D’ANKARA – Daech principal suspect selon les autorités

Plus de deux jours après l’attentat d’Ankara – le plus meurtrier jamais commis sur le sol turc – les autorités désignent en priorité le groupe État islamique (EI), a confirmé lundi le Premier ministre Ahmet Davutoğlu.

Les enquêteurs ont maintenant la certitude que deux kamikazes – deux hommes – ont provoqué la mort d’au moins 97 personnes – dont un enfant de neuf ans – rassemblées le 10 octobre devant la gare d’Ankara.

Les policiers ont établi une liste d’une vingtaine de suspects, tous accusés d’appartenir à une cellule djihadiste et d’être candidats à une action suicide. Leurs familles ont été soumises à des prélèvements ADN, que la police doit comparer avec celui des corps appartenant aux kamikazes. Dimanche et lundi, la police turque a également mené des opérations anti-Daech dans plusieurs provinces du pays, arrêtant une cinquantaine de personnes.

Dimanche, deux hauts responsables des services de sécurité avaient déclaré à l’agence de presse Reuters que les premiers signes allaient dans le sens d'un attentat de Daech et que l’attaque de samedi présentait des ressemblances frappantes avec l'attentat-suicide qui avait fait 32 morts le 20 juillet dernier à Suruç, près de la frontière syrienne, attribué lui aussi à Daech.

Le chef du gouvernement Ahmet Davutoğlu a reconnu lundi détenir le nom d’un suspect qui “nous oriente vers une organisation”, a-t-il affirmé, sans préciser le nom de cette organisation. Le Premier ministre a également refusé d’écarter la piste du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Le PKK avait pourtant fermement condamné “le massacre d’Ankara”. Le groupe État islamique, de son côté, ne l’a pas revendiqué.

Les élections maintenues

Dans ce climat très tendu, le chef du gouvernement a confirmé la tenue des élections législatives anticipées le 1er novembre, “quelles que soient les circonstances”. “Cette attaque ne va pas transformer la Turquie en Syrie”, a insisté Ahmet Davutoğlu.

“Nous tirerons les leçons de l’attentat d’Ankara”, a admis le ministre de l’Intérieur, Selami Altınok, après avoir jugé samedi que la marche endeuillée n’avait souffert d’aucune négligence de sécurité. Des propos qui ne rassurent pas les responsables du Parti démocratique des peuples (HDP, pro-kurde), qui s'estime visé par le double attentat de samedi. Ses bureaux et meetings avaient déjà été attaqués au cours de la campagne des législatives de juin, autrement plus sereine que le climat actuel. Estimant que “l’État n’assure pas notre sécurité”, le HDP envisageait lundi d’annuler tous ses rassemblements électoraux.

Le porte-parole du Parti de la justice et du développement (AKP), Ömer Celik, a quant à lui annoncé lundi la suspension jusqu'à vendredi des réunions électorales de son parti, qui deviendront ensuite des "meetings antiterroristes". Le Parti républicain du peuple (CHP) a lui aussi mis sa campagne entre parenthèses jusqu'à jeudi.

Istanbul (www.lepetitjournal.com/istanbul) mardi 13 octobre 2015

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

 

PUBLI-REPORTAGE -Top 5 des destinations d’Asie à ne pas manquer depuis Istanbul

Idéalement situé entre l’Europe et l’Asie grâce à Turkish Airlines, vous avez l’embarras du choix mais ne savez où partir. Votre belle-famille vous rend visite pour Noel ? En panne d’inspiration pour les vacances de Printemps ? Expatriés de longue date ou nouveaux venus, Shanti Travel, agence de voyage locale spécialiste de l’Asie, pense à vous et vous conseille les destinations à ne pas manquer cette année !
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine