Istanbul

SELON l’OSCE – La sécurité des élections en question

Suite aux attentats meurtriers de samedi dernier à Ankara, l’ambassadeur Geert-Hinrich Ahrens, responsable de la mission temporaire d’observation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour les élections législatives anticipées du 1er novembre, interrogé par le quotidien Hürriyet Daily News, a estimé que la situation en Turquie n’était "pas idéale" au regard de la dégradation des conditions sécuritaires, des attaques envers les partis politiques et des atteintes à la liberté de la presse.

Tout en refusant de "tirer des conclusions hâtives", Geert-Hinrich Ahrens attire l’attention sur "la situation sécuritaire détériorée dans certaines régions du pays et son influence sur la conduite des élections". Selon les principes nationaux et internationaux, rappelle l’ambassadeur de l’OSCE, le droit de vote en démocratie doit être exempt de menace de violence ou toute autre pression, "Il est important que les électeurs ne s’abstiennent pas de voter par peur de ce qu’il pourrait arriver, parce que leur bureau de vote a été fermé et que l’endroit où ils doivent se rendre est trop loin ou trop dangereux" souligne-t-il.

Geert-Hinrich Ahrens considère ainsi que la situation dans le sud-est du pays ne permet pas à l'heure actuelle la tenue normale d’une campagne électorale. Depuis la reprise des tensions en juillet entre l'Etat et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui ont mis fin au cessez-le-feu prévalant depuis 2013, le gouvernement a instauré des zones militaires ainsi qu’une série de couvre-feu dans la région. Le 30 septembre dernier, le Conseil électoral suprême (YSK) a rejeté la proposition du gouvernement de déplacer les bureaux de votes situés dans les zones de conflits.

L’ambassadeur Ahrens ajoute que les agressions envers les partis politiques sont "inacceptables", en référence aux récentes attaques contre le siège du Parti démocratique des peuples (HDP) et des bureaux du Parti de la justice et du développement (AKP), tout en affirmant le rôle de prévention et de protection du ministère de l’Intérieur et de la police.

L’ambassadeur de l’OSCE rappelle que la Turquie présente une tradition d’élections "ordonnées" et espère que celle-ci perdurera. Il note enfin que "l’OSCE dispose de très peu d’observateurs, il est donc important que la société civile suive largement le déroulé des élections".

Nolwenn Brossier (www.lepetitjournal.com/istanbul) mardi 13 octobre 2015

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

 

PUBLI-REPORTAGE -Top 5 des destinations d’Asie à ne pas manquer depuis Istanbul

Idéalement situé entre l’Europe et l’Asie grâce à Turkish Airlines, vous avez l’embarras du choix mais ne savez où partir. Votre belle-famille vous rend visite pour Noel ? En panne d’inspiration pour les vacances de Printemps ? Expatriés de longue date ou nouveaux venus, Shanti Travel, agence de voyage locale spécialiste de l’Asie, pense à vous et vous conseille les destinations à ne pas manquer cette année !
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine