Madrid

PLAINTE DE L'ESPAGNE CONTRE LE JOURNAL "LE MONDE" - Les Français en veulent-ils aux sportifs espagnols ?

La tension s'intensifie entre les sportifs espagnols et les médias français. Depuis quelques années déjà, les athlètes rouges et jaunes et leurs supporters digèrent mal les blagues réalisées par nos Guignols nationaux sur les performances sportives ibériques. Aujourd'hui se sont les Français qui passent pour de mauvais perdants après des accusations de dopage (sérieuses cette fois-ci) émises par un journaliste du Monde à l'encontre de Pau Gasol. Le Conseil Supérieur du Sport espagnol a décidé de porter plainte.

AFFAIRE CONTADOR,GUIGNOLS DE L'INFO,PLAINTE DE L'ESPAGNE CONTRE LE JOURNAL (Photo CC Augustas Didžgalvis) Les Espagnols ont commencé à s'irriter en 2012, lorsque les Guignols de l'info de Canal+ ont osé s'attaquer aux sportifs du pays en les parodiant dans des sketches sur le dopage, en référence à leurs excellentes performances sportives. Si en France les spectateurs sont habitués à la satire des marionnettes de Canal+, les vidéos n'ont pas du tout été du goût des Espagnols. Il faut dire que les Guignols n'y sont pas allés de main morte. Ils se sont d'abord attaqués au champion de tennis Rafael Nadal dans une scène ou l'on voit une caricature du sportif être flashée à 280 km/h après avoir uriné dans son réservoir d'essence.

Le programme avait ensuite réitéré l'attaque lorsque le cycliste espagnol Alberto Contador s'est vu retirer son titre de vainqueur du tour de France 2010 pour une accusation de dopage. Cette fois-ci, des caricatures de Nadal, mais aussi du basketteur Pau Gasol et du footballeur Iker Casillas étaient mises en scène pour signer une pétition à l'aide de seringues de dopage. Mais c'est surtout le commentaire de la marionnette représentant le journaliste PPDA qui a piqué les Espagnols à vif : "La seule chose qui ne soit pas dopée en Espagne, c'est leur économie".

Le coup de grâce fut donné par les Guignols avec une parodie de la fameuse chanson de "Que viva España". On pouvait y voir des marionnettes représentant Nadal, Gasol, Casillas et Contador chanter "on m'appelle le roi de l'EPO", "Je roule avec du sang de taureau" ou encore "je suis plus chargé que Jeannie Longo ".

Les auteurs ont renchéri leurs blagues en montrant une Joconde espagnole dopée, ou encore des sportifs espagnols étrangement plus forts que des super héros.

GUIGNOLS DE L'INFO – Faut-il faire des marionnettes une affaire d’Etat ?

AFFAIRE CONTADOR - Les Guignols de l'info sous le feu des critiques

AFFAIRE CONTADOR - Va-t-elle raviver un sentiment anti-français ?

L'article de trop
Le 20 septembre dernier, à quelques heures de la finale d'Eurobasket entre l'Espagne et la Lituanie, le journaliste français pour Le Monde Clément Guillou titrait "Les secrets de jeunesse de Pau Gasol". Dans cet article au ton accusateur, le Français mettait en relation les performances sportives exceptionnelles du basketteur de 35 ans et sa collaboration avec le physiologiste espagnol Nicolas Terrados. On y apprend que ce membre du staff médical de Gasol n'est autre que "le chef de l'équipe cycliste ONCE, qui a régné sur le cyclisme mondial pendant la décennie EPO", qui avait été condamné à 30.000 francs d'amende lors du procès Festina (décision qui avait été annulée en appel). Le journaliste explique que Pau Gasol a rendu une visite à Terrados au mois d'août, l'accusant indirectement de s'être fourni en produits dopants avant le championnat de basket.

La plainte de la fédération
Les accusations ont été prises très au sérieux par les fédérations sportives espagnoles. Cette fois-ci, le Conseil Supérieur du Sport (CSD) et la Fédération Espagnole de Basketball (FEB) ont décidé de déposer une plainte contre le journal Le Monde et contre son journaliste. Les autorités estiment que cet article a porté atteinte "à la réputation du sport espagnol en général et à la sélection espagnole de basket en particulier". Miguel Cardenal, le Président du CSD, a assuré être "absolument certain" de la bonne foi de Pau Gasol, et a qualifié l'article français de "tentative pour nuire à la réputation de l'athlète".

Le CSD et la FEB réclament une indemnisation d'un million d'euros pour les dommages causés.

Français trop moqueurs ou Espagnols trop susceptibles ?
Pour la presse espagnole, pas de doute, les Français sont mauvais perdants et veulent créer du tort au sport espagnol. Car on ne rigole par avec les athlètes nationaux qui sont idolâtrés Espagne. Côté français en revanche, on défend la liberté d'expression et la liberté de la presse tricolore.
A l'époque de la diffusion des vidéos problématiques des Guignols, la situation avait failli virer à l'incident diplomatique. L'Ambassadeur d'Espagne en France avait adressé une lettre au gouvernement français, exprimant sa désolation face aux insinuations sur le sport espagnol. Son homologue français en Espagne avait alors déclaré à la radio espagnole que les vidéos étaient "de mauvais goût ne représentaient pas l'opinion publique française, qui admire les sportifs espagnols".

La mauvaise foi des Français
Liberté d'expression ? Humour ? Et si les Français étaient surtout… légèrement jaloux ? Lors de la finale du l'Euro de basket entre la Lituanie et l'Espagne, des supporters français qui auraient mal digéré l'élimination de l'équipe de France par l'Espagne, ont sifflé la sélection espagnole durant le match. De même, l'hymne espagnol aurait été sifflé lors de la remise de médaille par une partie des supporters français. Il faut reconnaitre que quelques jours avant, l'équipe d'Espagne avait éliminé les Français au cours d'un match où Gasol avait marqué 40 Points à lui tout seul.

Pour ABC, les supporters français sont tout simplement complexés. Le journal espagnol publiait quelques jours après les faits un article intitulé "L'envie et le complexe français envers le sport espagnol", illustré avec une photo de supporters espagnols portant un message en réponse aux Français : "nous n'avons pas besoin de dopage, juste d'un bon potage".

Perrine LAFFON (lepetitjournal.Com – Espagne) Mardi 13 octobre 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

 
Madrid

CONFERENCE EQUANCE - "Actualité juridique et fiscale des non-résidents et solutions immobilières adaptées aux Français résidant en Espagne"

conférence equance madrid
L’équipe Equance, cabinet indépendant de Gestion Privée Internationale spécialiste dans l’accompagnement des Français résidents à l’étranger, en partenariat avec la Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d’Industrie et la société Corum AM, vous invitent à une conférence qui se déroulera dans les locaux de la CCI à Madrid le jeudi 29 octobre à 18h30. Publireportage
Actualité Espagne

PLAINTE DE L'ESPAGNE CONTRE LE JOURNAL "LE MONDE" - Les Français en veulent-ils aux sportifs espagnols ?

AFFAIRE CONTADOR,GUIGNOLS DE L'INFO,PLAINTE DE L'ESPAGNE CONTRE LE JOURNAL
La tension s'intensifie entre les sportifs espagnols et les médias français. Depuis quelques années déjà, les athlètes rouges et jaunes et leurs supporters digèrent mal les blagues réalisées par nos Guignols nationaux sur les performances sportives ibériques. Aujourd'hui se sont les Français qui passent pour de mauvais perdants après des accusations de dopage (sérieuses cette fois-ci) émises par un journaliste du Monde à l'encontre de Pau Gasol. Le Conseil Supérieur du Sport espagnol a décidé de porter plainte
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine