Melbourne

ELLE AUSTRALIE - Une couverture sans mannequin pour faire bouger les mentalités

Le magazine ELLE Australie d’octobre n’aura pas de mannequin en couverture, une initiative inédite en Australie qui veut inviter à réfléchir sur ce qu’être une femme signifie aujourd’hui.

 

En ce mois d’octobre, le magazine ELLE Australie aura une couverture vide. Du moins en apparence, car elle sera recouverte d’un film réfléchissant, permettant aux lectrices de s’imaginer dans la couverture, comme appelle à le faire le hashtag #BeTheCover. Le but est simple, selon l’éditrice Marina Go : que chacune se reconnaisse sur la couverture et donc dans le magazine, en lieu et place d’imposer un style, un corps et un visage. « C’est le meilleur moyen de représenter la diversité de notre lectorat », a-t-elle expliqué.

 

Pour la rédactrice en chef Justine Cullen, cette couverture est nécessaire pour faire réfléchir sur l’apparence des femmes imposée par la société, et démontrer qu’il n’y a pas un type de femme, mais autant de types de femmes qu’il y a de femmes sur Terre, car chacune est différente.

Le débat ne s’arrête pas à la couverture seulement, mais continue à l’intérieur du magazine, avec notamment le portfolio intitulé « We Are Women ». Pour Justine Cullen, l’idée de cette couverture était là depuis un moment, « mais elle a pris encore plus de sens lorsqu’on a eu fini ce portfolio », permettant de faire naître un vrai débat, et une réflexion plus approfondie.

On retrouvera donc dans cette série de photo des femmes célèbres notamment, mais pas forcément mannequins, comme des politiques. La plus marquante est sans doute Madeline Stuart, mannequin australienne atteinte de Trisomie 21. Agée de 18 ans, elle a défilé pour la première fois la semaine dernière pour un créateur lors de la Fashion Week de New York. On lui avait dit qu’une femme atteinte d’un handicap ne pourrait jamais défiler, et elle a avec succès prouvé le contraire.

Le magazine contient également des paroles de femmes. Les mots qui invitent le plus à réfléchir sont ceux d’une petite fille âgée de seulement 5 ans  : « Je ne sais pas ce qu’être une femme veut dire, mais je sais ce qu’être veut dire ».

Thibaut Déléaz (@tibodeleaz) (Lepetitjournal.com/Melbourne), Mardi 22 septembre 2015

 
Melbourne

VELO - La Mairie à contresens des cyclistes avec son nouveau plan

Pour renforcer la sécurité des cyclistes, le maire de Melbourne a présenté son nouveau plan de déplacements vélo 2016-2020, qui contient quelques nouveaux aménagements pro-vélo, mais également des propositions au détriment des cyclistes, qui ont généré de vives critiques.
Actualité Australie

BONJOUR PERTH – La France célébrée !

Depuis plusieurs années, des festivals français ont vu le jour dans toute l'Australie. Et cette année Perth n'est plus mise à l'écart. Bonjour Perth, qui aura lieu le 24 octobre au Langley Park Perth CBD, promet de voir la ville en bleu, blanc, rouge.
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine