Milan

FRANCK PUTELAT - Son menu au Café des Chefs

"La cuisine dans tous ses états" se poursuit au Café des Chefs et se conclut avec un menu inspiré par les saveurs et produits de la région Franche-Comté signé Franck Putelat, Bocuse d’Argent 2003, membre de l’association des Bocuse d’Or Winners. Jusqu’au 20 octobre 2015.



Œuf poché servi tiède avec une sauce jurassienne au vin chaud
Noix de coquilles Saint Jacques, saucisse de Morteau, sauce aux baies de genièvre
Chou noisette au praliné Valrhona, Crème chiboust à l’absinthe et cerises Amarena


"Je suis une personne pragmatique : nourrir la planète, c’est juste une nécessité évidente. On doit tout simplement faire en sorte que tout le monde mange à sa faim, sainement et bon ! Si l’on veut que le monde se porte bien, que l’équilibre règne économiquement et démographiquement, que les gens soient en bonne santé, heureux, c’est juste la base de tout. Nous devons œuvrer pour plus d’équilibre.”



Originaire du Jura, Franck Putelat commence sa carrière de façon très classique dans sa région en obtenant CAP et BEP. Très tôt, il montre une réelle volonté de travailler dans les meilleures sphères. Dès l’âge de 17 ans, il est employé dans les cuisines de l’Hôtel de France aux Rousses. Désormais, il ne quittera jamais le monde des "étoilés", enchaînant l’auberge de Chavannes, Taillevent, auprès de Philippe Legendre, le restaurant Georges Blanc à Vonnas où il officie comme chef exécutif, puis la Bastide de Saint-Tropez.
Ce parcours lui permet également d’intervenir pour diverses opérations de promotion sur tous les continents, de New York à Singapour en passant par le Pérou et le Canada... Il aime aussi la compétition, à laquelle il prend goût dès 1986 avec un concours d’apprenti cuisinier. En 2003, après douze participations à des compétitions culinaires, il décroche le Bocuse d’argent. Ce titre le hisse au niveau des plus grands, et lui permet aussi de continuer à voyager à la rencontre d’autres cultures culinaires. En 1998, il devient le chef des cuisines de l’hôtel de la Cité à Carcassonne. En 2005, il réalise un rêve en ouvrant le Parc Franck Putelat à Carcassonne. Maîtres mots pour eux : rigueur et excellence qui doivent s’appliquer à la cuisine, à la décoration et au service. Mais qu’on ne s’y trompe pas : Franck tient beaucoup aussi à ce que l’émotion reste la base de sa cuisine. C’est sans doute ce qui lui fait gagner une deuxième étoile au Guide Michelin en 2012. Au printemps 2013, il ouvre un hôtel quatre-étoiles dont les chambres de charme permettent à ses clients hédonistes de prolonger leurs instants de bonheur !

Et en vous faisant plaisir, vous soutiendrez Babyloan, la première plateforme européenne de microcrédit solidaire sur internet.



Informations pratiques :

Où ? Café des Chefs, Pavillon de la France, Exposition Universelle de Milan

Quand ? Jusqu’au 20 octobre
Combien ? 47 euros (hors entrée sur l’expo)

Web

S.H (www.lepetitjournal.com/milan) - mardi 6 octobre 2015

 
Milan

LES MERCREDIS DU PAVILLON - Mais que veulent vraiment les consommateurs ?

Intervenant Pascale HEBEL - Animateur Pierre HIVERNAT - Mercredi 7 octobre de 14h30 à 16h Pascale HEBEL a été Directrice du pôle Marketing et Consommation du BIPE (Bureau d’Informations et de Prévisions économiques). Elle est aujourd’hui Directrice du département « Consommation » au sein du CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie). Elle travaille sur les comportements alimentaires et est spécialisée dans…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine