Varsovie

SOINS PSYCHIATRIQUES EN POLOGNE - Guère d'évolution depuis le "XIXe siècle"?

 

C'est du moins ainsi que sont considérées les conditions de traitement des malades souffrant de troubles mentaux en Pologne, par les praticiens et les militants qui ont défilé samedi dans les rues de Varsovie, à l'occasion de la journée mondiale de la santé mentale.

Une marche s'est tenue dans la capitale dans le cadre de cet événement mondial, qui a pour but de sensibiliser le public aux questions liées à la santé mentale. Il est aussi l’occasion de parler ouvertement des troubles mentaux et d’encourager les investissements dans les services qui y sont liés. En Pologne, cette journée visait surtout à mettre en évidence les principales lacunes du système de soins des troubles psychiatriques. Les participants à l'événement ont présenté une pétition au bureau du Premier ministre, exigeant des stratégies de collaboration interministérielles à la fois sur la prévention et la sensibilisation du public sur la santé mentale.

La Pologne consacre environ 7% de son budget à la santé, dont 3,5% vont aux soins psychiatriques, selon Lucyna Muraszkiewicz, à la tête de la fondation Pro Domo, à l'origine de l'organisation de l'événement en Pologne. "La moyenne européenne se situe à 12%", a t-elle déclaré à l'agence polonaise de presse PAP. Comme Muraszkiewicz le souligne, l'insuffisance du financement se traduit par des conditions d'hospitalisation et de traitement, qui rappellent celles "du XIXe siècle." La psychologue clinicienne Aleksandra Kühn-Dymecka, de l'Institut de psychiatrie et de neurologie à Varsovie, partage ce point de vue et fait état de "services hospitaliers surpeuplés", de "patients entassés", et "d'intérieurs ayant grand besoin de rénovation". Elle dénonce un véritable "affront à la dignité des patients". 

Selon les organisateurs de la marche, les troubles mentaux touchent un nombre croissant de Polonais chaque année, les jeunes en particulier. 73% des personnes souffrant de schizophrénie ont moins de 30 ans, et on estime que plus de 15% de la population souffrirait de dépression.

La Rédaction (lepetitjournal.com/Varsovie) - Mardi 13 octobre 2015

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

 

BIERE POLONAISE – Bien plus populaire que la vodka !

L’industrie de la bière en Pologne fait exploser les chiffres de ventes ces dernières années, alimentée par une soif aussi polonaise que mondiale. Industriel ou artisanal, ce breuvage est le plus apprécié des Polonais, allant jusqu’à mettre à mal nos préjugés sur la consommation de vodka.

A VOS JEUX... ET BD – Festival de Łódź 2015

Jeux vidéo ou jeux de société, mangas, comics, Star Wars… Ils étaient tous présents le weekend des 3 et 4 octobre à la 26è édition du Festival International des Jeux et de la BD (Międzynarodowy…

SOMMET DE L'OTAN - Ce qu'en attend la Pologne

M. Robert Kupiecki, sous-secrétaire d’Etat au Ministère de la Défense, décrit dans une tribune publiée dans Rzeczpospolita Jeudi dernier les attentes de la Pologne vis-à-vis du sommet de l’OTAN qui…

AGENDA DU WEEK-END – Les bons plans

Ce week-end, la culture descend dans la rue ! A Varsovie, le Festival du film se déploiera dans les avenues avec de nombreux stands et projections qui attiseront la curiosité des passants. A Łódź, ce…
Une internationale

SEBASTIEN MOBRE - Le sprint dans un fauteuil

Sébastien Mobré a un palmarès plus étoffé que celui de Christophe Lemaître : 16 fois champion de France, champion du monde du 100 m (2011), vice­champion du monde sur 200 et 400 m (2011), finaliste sur 100 et 200 m aux Jeux Olympiques de Londres... Pourtant, l'un et l'autre n'ont ni la même médiatisation, ni les mêmes financements. Sébastien Mobré court... dans un fauteuil. À quelques jours de rejoindre le Qatar pour disputer les championnats du…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Arrêtons de transformer la carrière du conjoint expatrié en carrière accessoire

Longtemps, la culture expatriée a attribué au conjoint le rôle de soutien de carrière. Le pari ? Tout miser sur la carrière du plus fort, du plus diplômé, du mieux rémunéré. Bilan des courses après plusieurs décennies: le modèle de hiérarchisation des carrières est en fin de vie. Baisse du pouvoir d’achat dans le pays d’accueil, frustration personnelle, risque de rupture de carrière, fragilisation financière au retour en France : aujourd’hui, les carrières duales s’imposent.

BEATRICE DELAHAIE - "Dubaï est un superbe accélérateur de carrière"

 Béatrice Delahaie, Directrice des opérations au Moyen-Orient pour la célèbre marque de cosmétique Nuxe, a accepté de répondre à nos questions. Aujourd’hui, installée à Dubaï depuis 2013, Béatrice se confie sur sa vie à Dubaï, sa carrière et son avis sur la ville.
Expat - Politique
Magazine